KaZeo
+
albert einstein09
Follow me
Join now
Rubriques
Newsletter
Liens partenaires
  • Aucun lien actuellement

Salut à tous

Le programme SLS est en cours de développement depuis trois ans et devrait, dans un premier temps, permettre d'envoyer des engins spatiaux au-delà de l'orbite terrestre...

20minutes.fr/20minutes.fr - La planète Mars. Capture d'écran d'un reportage de Time mis en ligne en juin 2013., 20 MINUTES

L'agence spatiale américaine Nasa a indiqué mercredi que son lanceur connu sous l'appellation Space Launch System (SLS) devrait effectuer son premier vol au plus tard fin 2018, avec pour mission à terme de transporter du matériel et des humains sur Mars.

Le programme SLS est en cours de développement depuis trois ans et devrait, dans un premier temps, permettre d'envoyer des engins spatiaux au-delà de l'orbite terrestre et, peut-être par la suite, d'envoyer des engins habités vers Mars d'ici 2030.

La Nasa a procédé à un examen approfondi du programme, qui nécessite un engagement de l'agence spatiale de 7 milliards de dollars entre 2014 et 2018 pour une version de 70 tonnes du lanceur.

«Le programme effectue des progrès réels et importants», a déclaré William Gerstenmaier, l'un des responsables des missions d'exploration humaine de la Nasa.

«Nous allons faire travailler les équipes pour atteindre un horizon plus ambitieux, mais nous devrions être prêts (pour le premier tir) au plus tard en novembre 2018», a-t-il ajouté.

Premier lanceur de grande capacité de la Nasa en plus de 40 ans

«Après un examen rigoureux, nous sommes engagés sur un niveau de financement et un calendrier de lancement qui nous maintiennent sur notre objectif d'envoyer des humains sur Mars dans la décennie 2030.

Et nous allons nous y tenir», a assuré Robert Lightfoot, l'un des administrateurs de la Nasa.

Le Government Accountability Office (GAO), la cour des comptes américaine, s'est néanmoins interrogé le mois dernier sur le plan de financement actuel du SLS, estimant qu'«il pourrait manquer 400 millions de dollars au programme».

Le GAO s'est aussi inquiété du calendrier de développement ainsi que de la façon dont les ingénieurs vont parvenir à (...)

Lire la suite sur 20minutes.fr ;

http://www.20minutes.fr/article/1433411/ynews1433411?xtor=RSS-176

Amicalement

Jeudi 28 Août 2014 à 03h53 dans AccueilPoster un commentaire

Salut à tous

C’est en 1989 que la sonde interplanétaire Voyager 2 nous a donné les premières images nettes de Neptune et de son plus gros satellite Triton.

Le film de cette approche historique a été enfin restauré et utilisé aussi pour établir une carte couleur détaillée de Triton.

Cette carte est réalisée par Paul Schenk un scientifique du LPI (Lunar and Planetary Institute), c’est elle qui a servi de base au film.

Crédit : NASA/JPL

La résolution de la carte de Triton est de 600m par pixel, seul un hémisphère est visible dû au passage rapide de Voyager.

On pense que Triton a été capturé par Neptune et que les forces de marée ont chauffé son intérieur, donnant lieu à des éruptions volcaniques et divers autres effets géologiques (fractures etc…).

Triton est légèrement plus grand que Pluton. (Neptune diamètre : 50.000km, Triton : 2700km et Pluton : 2300km).

Une des photos de Voyager 2 de Triton.

On pense que Triton a une densité et une composition similaires à celles de Pluton et que leurs surfaces sont couverts de volatils gelés comme CO2, CO, CH4 et N.

Voyager a découvert des geysers d’azote à sa surface, faisant de cette lune une des plus actives du système solaire avec Io et Encelade.

La source ;

http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2014/11/astronews-net-26aug14.htm#NEW_HORIZONS

Amicalement

Mercredi 27 Août 2014 à 04h16 dans AccueilPoster un commentaire

Salut à tous

Les deux satellites envoyés vendredi n’ont pas atteint l’orbite prévue, ce qui pourrait retarder le lancement du nouveau système de navigation européen…

Trois satellites faisant partie du système de navigation Galileo, J. Huart AFP/Archives

Pour des satellites censés nous guider, ils ont bien raté leur route.

Vendredi, deux satellites Galileo envoyés par une fusée Soyouz n'ont pas atteint l'orbite prévue.

Destinés à alimenter le nouveau système de navigation européen, concurrent du GPS américain, les satellites ne pourront probablement pas être repositionnés correctement.

Comment une telle erreur a-t-elle pu se produire?

Selon les premières analyses effectuées, «une anomalie se serait produite pendant la phase de vol de l'étage supérieur Fregat, conduisant à une injection des satellites sur une orbite non conforme»,

a précisé Arianespace, la société responsable du lancement, dans un communiqué diffusé samedi soir.

«On devait être sur une orbite circulaire de 23.000km d'altitude, et l'orbite n'est pas circulaire, elle est elliptique et plus basse, aux alentours de 17.000km,

ce qui veut dire qu'on a du mal à remplir la mission», a expliqué Jean-Yves Le Gall, coordinateur interministériel pour la France du programme Galileo.

Le problème pourrait venir d'un manque de carburant à bord des satellites.

Le spationaute Jean-François Clervoy évoquait deux autres raisons au micro de France Info:

«Soit le satellite éteint ses moteurs un peu trop tôt en raison d'un mauvais calcul, soit les capteurs qui permettent à la fusée de se localiser et de positionner son objectif ont un défaut.»

Comment ce mauvais tir peut-il être rectifié?

Il n'est pas certain que cela soit réparable.

«Ça sera compliqué» de remettre les deux satellites dans la bonne trajectoire, a reconnu Jean-Yves Le Gall.

Il appartient à présent à l'ESA (Agence spatiale européenne), qui commande les satellites, de voir comment elle peut essayer de corriger l'erreur de trajectoire.

Ce lundi débute une commission d'enquête (...)

Lire la suite sur 20minutes.fr ;

https://fr.news.yahoo.com/satellites-galileo-raisons-d-%C3%A9chec-094039922.html

Amicalerment

Mardi 26 Août 2014 à 06h16 dans AccueilPoster un commentaire

Salut à tous

Ils apparaissent aux quatre coins du monde. Etats-Unis, Amérique du Sud, Chine, Egypte et encore récemment du côté de la Sibérie.

Slate.fr/Slate.fr - Découvrez ces incroyables trous qui se forment soudainement partout sur la planète

Ils peuvent parfois être superbes, comme au Bahamas, souvent dévastateurs, comme au Guatemala, et alimentent souvent, à la façon des fameux «crop circles» qui fleurissent parfois dans les champs, les amateurs d'ovnis et d'aliens.

Sauf que les «sink holes», ou «dolines» en français, qui trouent à intervalle régulier la surface de la Terre n'ont rien d'extraterrestre.

Ils sont au contraire étroitement liés à la terre, et aux éléments qui la composent.

Comme l'expliquait en mars dernier le département d'étude géologique américain, repris par le site Live Science, ces trous se forment dans des zones composées de matériau facilement solubles dans l'eau, tel que le calcaire.

Quand l'eau «s'accumule sans être drainée vers l'extérieur», l'effondrement s'opère: soit progressivement, note Live Science, soit beaucoup plus brutalement.

S'ils se résument parfois à quelques centimètres de diamètre, ces phénomènes peuvent aussi être impressionants et sont capables d'engloutir des habitations.

Ainsi au Guatemala, en 2007 et en 2010 - les images des trous, de plusieurs centaines de mètres de profondeur, ayant fait le tour du monde- ou, plus récemment, en Chine.

La doline apparue en 2007 au Guatemala. trois personnes portées disparues | REUTERS/Daniel LeClair (GUATEMALA)

La doline apparue en 2010 au Guatemala à la suite d'une tempête tropicale. Plus de 94,000 personnes évacuées.

REUTERS/Casa Presidencial/Handout

Doline formée à Xi'an, dans la province de Shaanxi, en Chine, en 2013. | REUTERS/Stringer

C'est aussi le cas en Floride, l'une des zones les plus menacées par la formation soudaine de ces trous gigantesques, en raison de son sol friable.

Au moins trois trous y ont ainsi été détectés ces derniers mois, à en croire un article de The Atlantic du 22 août.

La situation est (...)

Lire la suite sur Slate.fr ;

http://www.slate.fr/story/91345/sinkholes-doline-trou-terre#xtor=RSS-2

Amicalement

Lundi 25 Août 2014 à 05h52 dans AccueilPoster un commentaire

Salut à tous

C’'est parti pour le système de navigation européen Galileo.

Les conditions météorologiques s’'étant améliorées à Kourou par rapport à la veille, Arianespace a pu procéder, vendredi 22 aout, au lancement des deux premiers satellites de la constellation.

Propulsés au par une fusée Soyouz, ils ont atteint avec succès en trois heures quarante leur orbite circulaire moyenne à 23 522 kilomètres de la Terre.


LeMonde.fr - Vue non datée du satellite européen Galileo

Deux autres satellites devraient suivre en décembre.

Le rythme ira ensuite en s’'accélérant, pour atteindre sept à huit par an, pour que la constellation, qui en comprend vingt-deux, entre en service en 2017.

Ils seront emmenés de Guyane, alternativement par Ariane 5 ou Soyouz, le lanceur européen pouvant en emporter quatre contre deux pour la fusée russe.

UNE PRISE D'INDÉPENDANCE PAR RAPPORT AU SYSTÈME AMÉRICAIN

Les Européens disposeront alors de leur propre service de navigation et ne dépendront plus du GPS américain.

Ainsi se concrétise un projet d'’autonomie lancé voilà quinze ans par la Commission européenne, qui en a confié la réalisation à l’'Agence spatiale européenne (ESA).

Cet investissement, entièrement financé par les fonds public, représentera au total près de 13 milliards d'’euros sur la période 1998-2020, Bruxelles ayant ajouté 7 milliards d'’euros l’'an dernier.

Cette nouvelle tranche permettra de compléter le système de déploiement dans l’'espace, de développer les stations de réception au sol et d'assurer les premières années d’'exploitation jusqu’'à la fin de la décennie.

Dès 2015, une mise en service préliminaire débutera.

Elle permettra aux fabricants intégrant de la localisation (automobiles, téléphones…) ou des mesures horaires de précision, de concevoir des récepteurs compatibles avec les systèmes américain et européen. Cette phase de test devrait durer plusieurs mois. Quand ces (...)

Lire la suite sur lemonde.fr ;

https://fr.news.yahoo.com/d%C3%A9collage-r%C3%A9ussi-dariane-5-charg%C3%A9e-mettre-orbite-deux-161949084.html

Amicalement

Samedi 23 Août 2014 à 06h05 dans AccueilPoster un commentaire
Horloge
Moteur de recherche